MASQUES TISSU

Masques tissu, “barrières”, chirurgicaux, FFP : quels sont-ils ?

Les masques de protection sont soumis à une réglementation différente en fonction de leur catégorie, celle-ci différant selon leur usage.

  1. Masques dispositifs médicaux (dont masques chirurgicaux)

    Dispositifs médicaux de classe 1, les masques d’application médicale doivent être conformes à la directive 93/42/CEE (ou au règlement 2017/745) qui définit la norme NF EN 14683 “Masques à usage médical, Exigences et méthodes d’essais” : soit une série d’essais qui démontrent les performances d’efficacité de filtration bactérienne, de respirabilité et de résistance aux projections et de propreté microbienne.
    Selon leur efficacité de filtration, les masques sont classés en 3 catégories :

    Type I,  filtre un minimum de 95% des bactéries
    Type II,  filtre plus de 98% des bacteries
    Type II "R",  filtre plus de 98% des bactéries et résiste aux projections

    Ces masques ne protègent pas le porteur d’une possible contamination, mais ils lui permettent de ne pas contaminer son entourage. Ils sont à l’origine réservés à un usage médical pour les patients contagieux et les soignants.


  2. Masques de type FFP

    Un masque FFP (Filtering Face Piece, littéralement “pièce faciale filtrante”) est un appareil de protection respiratoire qui rentre dans la catégorie des Équipements de Protection Individuelle (EPI). La norme européenne EN149+A1(2009) “Appareils de protection respiratoire – demi-masques filtrants contre les particules –Exigences, essais, marquage” définit les performances qu’il doit respecter en termes de fuite totale vers l’intérieur, pénétration du matériau filtrant, compatibilité avec la peau, inflammabilité, etc. 

    Ces masques sont destinés à protéger celui qui le porte contre l’inhalation à la fois de gouttelettes et de particules en suspension dans l’air. La norme EN NF 149 classe les masques selon trois catégories en fonction de leur efficacité de filtration et de fuite totale vers l’intérieur :

    Les masques FFP1 filtrant au moins 80 % des aérosols de taille moyenne 0,6 µm (fuite totale vers l’intérieur < 22 %) ;
    Les masques FFP2 filtrant au moins 94 % des aérosols de taille moyenne 0,6 µm (fuite totale vers l’intérieur< 8 %) ;
    Les masques FFP3 filtrant au moins 99 % des aérosols de taille moyenne 0,6 µm (fuite totale vers l’intérieur < 2 %).


  3. Masques Grand Public

    Répondant aux besoins de l’urgence sanitaire, ces masques sont destinés à prévenir la projection de gouttelettes et leurs conséquences. Ils sont donc réservés à un usage non sanitaire et doivent être conçus en respectant un cahier des charges exigeant élaboré par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) en lien avec l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES). Avant toute mise sur le marché, ces masques doivent faire l’objet, sous la responsabilité de leur fabricant ou de leur importateur, de tests réalisés par des laboratoires compétents, (DGA, IFTH, LNE, APAVE…) visant à démontrer leurs capacités de filtration et de respirabilité. 

    Les masques Grand Public évitent que des gouttelettes émises par le porteur d’un masque soient projetées vers un tiers. Ils protègent aussi le porteur des projections de gouttelettes émises par une personne en face à face.

    Depuis janvier 2021, seuls les masques grand public de catégorie 1 dont la filtration est au moins égale à 90% sont autorisés à la mise sur le marché. Les masques de protection catégorie 2 (filtrant au moins 70 % des particules de trois microns) ne sont donc plus autorisés.

Masques tissu : quelles sont les obligations à respecter ?

Les masques en tissu de catégorie 1 doivent respecter les critères techniques émis dans le décret du 27/01/2021 et qui précisent que :

  • ces masques peuvent être portés pendant 4 heures avec une respirabilité qui le permet ;

  • la perméabilité à l'air doit être supérieure à 96 litres/m2/seconde, pour une dépression de 100 pascal ;

  • leur forme permet un ajustement sur le visage en couvrant le nez et le menton sans couture sagittale ;

  • leurs performances doivent être identiques même après 5 lavages minimum.
Homme en blouson noir qui porte un masque en tissu noir

Masques tissu : comment les reconnaître ?

La catégorie (1 ou UNS1) doit clairement être indiquée sur l'emballage, la notice ou l'étiquette du masque en tissu. A défaut, le logo mentionnant la capacité de filtration à 90% et le nombre de lavage doit être présent.

Cette homologation en masque Grand Public de Catégorie 1 est attribuée obligatoirement par un organisme certifié par les autorités françaises (DGA, IFTH, APAVE…) et oblige le distributeur à communiquer les résultats de ses tests sur le site de la DGE. 

Masques tissu : pourquoi et comment les choisir ?

Avec une filtration supérieure à 90%, un masque de protection lavable certifié USN1 propose une protection égale, voire supérieur selon les modèles, à la plupart des masques chirurgicaux.

Comme ces derniers sont à usage unique, ils sont bien plus onéreux à l’usage que les masques lavables. Pire, leur composition (matériau plastique) et leur taille unique sont souvent à l’origine de frottements et d’allergies responsables de problèmes dermatologiques. 

Et si l’on considère l’impact néfaste des masques jetables sur l’environnement, il devient évident que les masques en tissu réutilisables sont LA solution économique et écologique pour se protéger efficacement.

Pour faire le meilleur choix, vous prendrez en compte le nombre de lavage et l’efficacité de filtration. Vous devrez aussi être attentif à la capacité du masque à s’ajuster parfaitement à la morphologie de votre visage (taille, élastiques réglables, barrette nasale).

Une attention d’autant plus nécessaire si vous avez des enfants : les masques de catégorie 1 sont ainsi obligatoires pour tous les élèves dès 6 ans.

Masques tissu : préférez des masques en tissu FFP ?

Femme qui porte un masque en tissu noir certifié FFP2 lavable et réutilisable

Depuis quelques mois, une nouvelle catégorie de masques a en effet vu le jour. Il s’agit de masques en tissu (donc réutilisables) qui ont satisfait aux tests dédiés aux masques de classe FFP. Vérifiez bien qu’ils disposent des certifications nécessaires et qu’ils arborent les mentions obligatoires suivantes :

 - identification du fabricant

- type de masque FFP1, FFP2 ou FFP3

- mention “R” (reusable : réutilisable) si le masque est réutilisable au-delà d’une journée de travail

- mention “D” pour les masques à performance de colmatage particulière (tests spécifiques de filtration à la dolomie)

- norme EN 149 et son année de publication

Il en va ainsi de notre masque FFP2 RD que vous pouvez découvrir ici.

Masques tissu : comment les porter et les laver ?

Pour protéger votre entourage et vous-même de façon optimale, vous devez veiller à positionner votre masque correctement pour qu’il couvre votre nez et votre bouche. Ainsi, évitez de le porter sous le menton ou sous le nez et lavez-vous systématiquement les mains avant de le manipuler. 

Pour le laver, respectez le nombre de lavage indiqué et optez pour un lavage en machine ou à la main à l’aide d’une lessive non abrasive (savon ou lessive) à une température comprise entre 40 et 60°. Vous le sécherez naturellement sans recourir à un séchage mécanique (sèche-linge, sèche-cheveux, fer à repasser) pour éviter une usure précoce.

Masques tissu : où les acheter ?

Aujourd’hui, de nombreux points de vente proposent des masques en tissu réutilisables. Néanmoins, pour vous assurer de disposer d’un masque aux normes et parfaitement sécurisant, préférez les pharmacies ou parapharmacies et les sites internet affichant les certifications de leurs masques. Vous aurez ainsi l’assurance que votre masque est parfaitement conforme et qu’il correspond bien au descriptif qu’il en est fait. 

Une dernière chose. N’hésitez pas à calculer le coût à l’usage de votre masque. Il est souvent plus intéressant d’investir dans un masque à 10€ lavable 50 fois que dans un masque à 4€ lavable 20 fois seulement. D’autant qu’aujourd’hui il existe des masques lavables que l’on peut porter 40h avant d’avoir à le laver…

Découvrez notre masque en tissu certifié FFP2 RD !

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site.